Gagner des tournois live de jeux vidéo

Il va s'en dire que pour espérer gagner des tournois live esport il faut avoir du skill sur un jeu médiatisé comme : Counter-Strike, StarCraft 2, DotA, Fifa ou League of Legends. Si certains éditeurs organisent leurs propres tournois, des tournois indépendants d'envergure internationale comme l'ESWC sont aussi de bons spots.

Joueur indépendant ?

Si l'on trouve des tournois où l'on peut participer de manière individuelle comme le Championnat de France de Fifa, ou des tournois indépendants de CS ou Street Fighter, cette activité est ponctuelle et les frais personnels engagés doivent être pris en considération. Ces tournois commencent généralement par une sélection online drastique ; si vous êtes retenu il faudra vous rendre sur le lieu de la rencontre à vos frais. Les gains ne sont pas toujours énormes : quelques milliers d'euros pour le premier mais il y a peu de places payées pour le reste des joueurs.
D'un autre côté se faire remarquer lors de ces tournois est un des meilleurs moyens pour peut-être devenir joueur pro. Ne tardez pas trop tout de même, après 30 ans les réflexes diminuent.

Devenir joueur pro

Pour devenir joueur pro il faut s'entraîner et attirer une team ou un sponsor. Si vous êtes vraiment bon à un jeu médiatisé, cela viendra. La véritable question est de savoir si cela vaut le coup de s'investir dans l'aventure, car passer son temps à jouer aux jeux vidéo c'est quelque part hypothéquer son avenir car la reconversion ne paraît pas évidente.

Combien gagne un joueur pro

Il faut distinguer les joueurs pro asiatiques, américains et européens. Les joueurs pro asiatiques, les gosu en Corée du Sud, sont de véritables stars. Dans ce pays les parties sont transmises à la télévision et suivies par des millions de téléspectateurs - Flash un joueur de Starcraft 2 de la team KeSPA annonce gagner 250 000$ par an tout de même. Les joueurs américains profitent eux de l'étendue de leur pays-continent pour organiser de très grands tournois, et au pays du business les joueurs pro sont choyés.
En Europe et en France c'est plus compliqué. Les joueurs des team pro ne gagnent guère plus que le SMIC (source : interview Ocelote. Sachez en plus que les gains des tournois sont partagés avec les sponsors, les remplaçants, les managers... même si un seul joueur de l'équipe fait un gain.

Une source de revenus non négligeable est le streaming. Beaucoup de team ou joueurs reçoivent des revenus issus de la publicité publiée sur Twitch qui est proportionnel au nombre de vues. De même en étant populaire on peut faire de l'argent avec un site web ou en faisant des vidéos.

Et après cette carrière ?

Il y a très peu de joueurs pro de plus de 30 ans. Etre un joueur pro est épuisant et chaque année les concurrents sont plus nombreux. De toute évidence on ne peut pas être joueur de jeu vidéo professionnel toute sa vie. Les carrières qui en découlent naturellement sont organisateur d'évènements, commentateur, webmaster, entraîneur d'équipe esport... des métiers plutôt précaires.

Exemple de reconversion inattendue et réussie

Parce que jouer à des jeux vidéo demande concentration, réflexes et anticipation, Elky est passé de joueur pro à Starcraft à joueur pro de Poker. Son cheminement est très simple : on peut gagner 2 fois plus par jour au poker que lors d'une finale d'esport. Et il l'a prouvé, il a gagné des millions lors de tournois de poker internationaux sous la bannière Pokerstars.
Les détails de ce passage des jeux vidéo aux jeux d'argent sur cette page.

Est-ce la bonne direction ?

Finalement pour devenir joueur pro il faut passer le plus clair de son temps à s'entraîner et trouver un peu de temps pour contacter les sponsors ou se faire remarquer. Il faut aussi faire des vidéos, pourquoi pas tenir un site.
Le résultat n'a rien de garanti. Peut-être que finalement, pour les meilleurs d'entre vous, le plus simple est de parier sur vos parties.

A méditer.

Avez-vous d'autres idées ou des commentaires ?

Partagez cette page avec vos amis :

Contact : blog(@)gamelok.fr

Facebook Twitter Google